Portrait
Parlons tech

Cet expat a créé l'app dont tu RÊVAIS lorsque tu étais dev junior

Par Kate pour nexten.io
4 4 min lecture
09/28/2022

Cet expat a créé l'app dont tu RÊVAIS lorsque tu étais dev junior

 

Aujourd’hui, je te présente Mansour, dev junior et créateur de l’app Mentor-Moi. Je l’ai rencontré il y a quelques jours, et ensemble on a survolé son parcours : les raisons pour lesquelles il s’est formé à l’informatique, ses débuts en tant que dev, son déménagement en Suède… Mais surtout son idée de génie, Mentor-Moi, dont l’inspiration lui est venue de… Twitter, évidemment.

L’idée est simple, mais je t’assure que le junior que tu étais en a rêvé de cette app. D’ailleurs la commu Mentor-Moi rassemble déjà 60 mentors expérimentés et plus de 350 apprentis.

Entre courage, ténacité et lucidité, mon cœur balance : quelle qualité qualifie le mieux notre interviewé du jour ?

Mansour working

Mansour a 29 ans et est front-end développeur en Suède. Mais ça n’a pas toujours été le cas. En 2018, il se lance dans l’informatique, bien que son parcours ne le prédestinait pas à cette voie.

 “J’ai obtenu un BAC STG, mais je n’ai pas pu poursuivre mes études car aucun de mes vœux post BAC (ndlr : à l’époque) avaient été acceptés. J’ai enchaîné les jobs alimentaires, et vers mes 24 ans, mon fils naît, et c’est à cette période que je commence à me poser beaucoup de questions.”

Habitant à l’époque à Montpellier, il fait face à des emplois précaires et décide alors de travailler sur lui-même, et de commencer à se poser les bonnes questions. Quelques recherches et une formation plus tard, le voilà propulsé au rang de… front-end dev !

 

Kate : “Si j’ai bien suivi, Mansour, c’est à peu près à ce moment-là que te vient l’idée de Mentor-Moi ?”

 On y est presque !” 

Suite à sa formation, Mansour poursuit sa route d’apprenti dev et décroche une alternance (je te passe les détails de la recherche d’alternance, ça ne lui aura pris que… 5 mois).

“Je voulais encore acquérir des connaissances avant de me lancer comme dev sur le marché du travail. Je décide alors, en amont de mon démarrage dans les équipes, de m’intéresser de près à la stack utilisée par l’entreprise.”

 Finalement, c’est sur Twitter que lui vient l’idée qui aidera bon nombre de juniors. En effet - et les twittos d’entre vous le confirmeront - la commu tech présente sur Twitter est très active. Beaucoup d’entraide, beaucoup d'échanges, beaucoup de partage. 

Twitter

Twitter

Twitter“Me vient alors l’idée de Mentor-Moi : un projet qui pourrait être bénéfique et servir au plus grand nombre ! Je crée l’app, et je la partage sur Twitter. En dix jours, une vingtaine de mentors se sont inscrits. J’ai eu des retours positifs, et davantage d’inscriptions. Au fur et à mesure que mon année d’alternance s’est poursuivie, j’ai continué de perfectionner Mentor-Moi. J’ai finalement présenté le projet à mon jury d’école de fin d’année.”  

J’ai traîné un peu sur Mentor-Moi et j’en ai parlé avec le créateur : l’idée est incroyable. Tout est centré autour du partage de savoirs. Peu importe que tu sois junior ou senior, si ton souhait c’est d’aider les devs qui veulent monter en compétences, ou bien d’être aidé, tu as ton billet d’entrée. 

Mansour précise : “Il n’y a pas de vérifications de profils. Libre aux personnes qui se connectent de s’arranger entre elles. Ah, et tous les métiers de l’informatique sont touchés, ce n’est pas seulement pour les développeurs !”

 

Kate : “Selon ta propre expérience, c’est quoi le plus gros point sur lequel le dev junior va avoir besoin de conseils ?“

“Quand on est dev junior et qu’on est en pleine phase d’apprentissage, on peut vite perdre confiance en soi. Quand on démarre, on se sent un peu nul. Le mentor, il est là également pour rassurer, pour guider le junior, et l’aider à s’épanouir. Ce n’est pas la technique qui passe en premier mais bien l’humain. C’est l’idée de Mentor-Moi : être toujours accompagné.”

Mais selon Mansour, et je pense que personne ici ne le contredira, Mentor-Moi peut aussi apporter beaucoup au senior dev qui souhaite partager.

“On continue d’apprendre lorsqu’on enseigne à quelqu’un. Et puis on transmet beaucoup, c’est beau de partager ses connaissances”, ajoute-t-il.

 

Mansour habite en Suède depuis un an maintenant, avec sa famille. Entouré de programmeurs juniors et seniors, il est dev dans une entreprise suédoise et continue à apprendre tous les jours.

Merci Mansour pour ton partage ! 

Set up Mansour

nexten.io's logo

Candidats

Entreprises

À propos

Contact

Great place to work certification
ENFR