Carrière

Burn-out : l’éviter ou l’affronter

Par Lazar pour nexten.io
8 8 min lecture
11/24/2022

Burn-out : l’éviter ou l’affronter

Dorénavant (et malheureusement), le burn-out fait partie du lexique du travail. D’ailleurs si tu demandes à n’importe qui comment ça se passe professionnellement parlant, il y a des chances pour que tu reçoives quelques plaintes en tout genre. Il se peut même que la personne à qui tu poses cette question soit stressée, croule sous le travail, ou traverse actuellement un burnout.

 Mais qu’est-ce qui a changé ? Disposons-nous actuellement de conditions de travail de plus en plus compliquées ? L’utilisation du mot “burn-out” est-elle toujours justifiée ou nourrit-elle parfois une nouvelle tendance ?

I need vacation

Qu’est-ce que le burn-out ?

Le burn-out est un terme qui traduit un épuisement extrême, un état dépressif, du stress  ou encore une grande fatigue et lassitude dans le cadre du travail. L'individu se sent physiquement, mentalement et émotionnellement vide. Cet état s'acquiert après une longue période de travail où le stress règne. 

Quels sont les symptômes ?

Même si nous sommes tous différents, certains signes ne trompent pas : 

  • Se sentir tout le temps vide : sûrement le symptôme le plus courant du burn-out. Tu te sens tout le temps fatigué, même si tu viens juste de te réveiller ? Tu enchaînes les redbulls et les cafés pour tenir ta journée ?

  • Changements d’humeur : celui-ci est plus dur à remarquer. Être en burn-out peut te pousser à douter de toi ou impacter négativement l’estime que tu te portes. Tu peux avoir des pensées du style “je suis inutile” et broyer du noir sur ton avenir. Tu peux te sentir seul face au monde. Ces symptômes ne sont pas uniquement l’adage de la dépression : on les retrouve aussi beaucoup quand on subit un burn-out.


  • Baisse de performance : les deux premiers symptômes - se sentir fatigué tout le temps et avoir l’impression d’être bon à rien - t’amènent forcément au troisième : la baisse de tes performances au travail. Tu peux commencer à détester tout ce que tu fais, procrastiner, et rentrer dans un cercle vicieux où tu te culpabilises.


Comment traiter le burn-out ?

Evidemment, ce n’est pas à prendre à la légère. Si tu penses que le burn-out te guette, voici quelques conseils pour gérer au mieux la situation que tu traverses :

  • Réduire ta charge de travail : si un arrêt de travail est impossible, tu peux déjà faire descendre un peu ta charge de travail. Si tu es indépendant, ça signifie que tu dois réussir à dire “non” à certains de tes clients. Si tu es employé, tu peux prévenir ton manager que tu as trop à faire en ce moment. Tu peux aussi demander de l’aide à tes collègues. Enfin, si tu as quelques jours off, n’hésite pas à te faire un long week-end pour déconnecter.


  • Réduire ton niveau de stress : si toute ta vie tourne autour de ton travail (en mode métro/boulot/dodo), pas étonnant que tu te sentes stressé. Organise des moments pour toi, idéalement avec des amis ou ta famille. Peu importe l’activité ! Ça peut être pêcher, faire une partie de basket, une session gaming ou encore boire un café avec tes amis.


  • Prendre les bonnes habitudes : parce que tu as dû gérer trop de taf dernièrement, celui-ci est devenu ta priorité. Sois à l’écoute de ton corps et accorde-toi assez de temps pour te reposer. Tu devrais dormir au moins 8h par nuit. Tu devrais également éviter de boire du café trop tard dans l’après-midi. Si tu peux, mange sainement et évite tout ce qui est fast food. Enfin, tu peux aussi tenter de faire un peu d’exercice plusieurs fois par semaine, idéalement à l’extérieur. 


Il est important de préciser que le burn-out ne vous tombe pas dessus un beau matin. De la même façon, il ne disparaît pas non plus en un jour. Si tu te sens dépassé, travaille sur les quelques conseils cités plus haut. Tu verras des changements positifs rapidement après les avoir appliqués. 

 

Burn-out ou fatigue ?

Non, on ne plaisante pas avec le burn-out. Le problème ici, c’est que se sentir fatigué, ça ne veut pas forcément dire que tu es en burn-out. Tout comme te sentir triste ne signifie pas que tu es en dépression.  

Ces dernières années n’ont épargné personne. Crise sanitaire oblige, notre rythme a dû évoluer et s’adapter aux nouvelles méthodes de travail.

Quand c’est à peu près sûr que ce n’est pas un burn-out

Le burn-out, c’est l’idée de travailler et de subir du stress constamment, sur une période de travail prolongée. Donc :

  • Si tu travailles beaucoup et que tu es stressé, mais que ce n’est que le temps de quelques jours, ça ne devrait normalement pas tourner en burn-out (normalement).


  • Si tu te sens stressé pour des raisons autres que le travail (par exemple, l’arrivée de ton nouveau bébé ou le fait qu’un membre de ta famille soit malade), ce n’est pas non plus un burn-out professionnel. Par ailleurs, peut-être que si tu adores ton job, c’est le moment de ta journée où tu te sens enfin en paix !


  • Autre cas de figure : tu as passé ces dernières années à développer un jeu vidéo, par exemple, et tu dois tout envoyer avant la période de lancement. Tu vas sûrement traverser une période plus ou moins longue et un peu stressante. Mais ce n’est pas forcément un burn-out. Surtout si tu lèves le pied une fois le jeu vidéo commercialisé sur le marché.


Le burn-out intervient souvent dans le cas où tu te sens stressé au travail et que tu travailles beaucoup pendant une longue période sans en voir le bout. Il faut se forcer à récupérer ton énergie à un moment, sinon… 

  

Comment prévenir un burn-out

Si tu négliges ton sommeil, ton appétit, tes activités physiques ou ton style de vie pendant un long moment, les choses doivent changer.

Prendre en compte son environnement de travail

Girl working

Avant tout, il s’agit d’évaluer un peu la situation. Demande à tes collègues s’ils ressentent la même chose que toi. Si la plupart d’entre eux sont satisfaits de l’environnement, il y a des chances que ça vienne de ton côté et c’est à toi de lever le pied. Demande à parler avec ton manager et fais le point sur ta situation.

 Celui-ci va possiblement te soutenir face à ta charge de travail (en recrutant un nouveau membre dans l’équipe par exemple, ou encore te proposer de rester à la maison quelques jours le temps de te reposer).

 Enfin, n’hésite pas à prévenir ton manager et tes collègues lorsque tu traverses une période compliquée, même si on parle de vie perso. Si tu viens d’avoir un enfant, si quelqu’un est malade dans ta famille, ou si tu as un examen important à venir, fais-le-leur savoir. Ils peuvent par exemple alléger un peu tes tâches quotidiennes. Après tout, tu ferais la même chose pour un collègue qui traverse un moment difficile.

Changer de travail

girl quiting her job

Si beaucoup d’autres collègues partagent les mêmes difficultés que toi, il y a fort à parier que le turn-over des collaborateurs bat son plein, avec des équipes qui sont souvent renouvelées.

 Dans cette situation, une seule solution : trouver un nouvel environnement de travail sain. Pourquoi ne pas aller regarder où s’enfuient tous ces talents ? En rentrant en contact avec eux, tu peux même leur poser des questions sur l’équilibre vie pro / vie privée au sein de leur nouvelle entreprise.

 Ensuite, peut-être même que nexten.io pourra t’aider à trouver un meilleur environnement ! 

Apprendre à dire non

cat saying no

Si tu travailles à ton compte, que ce soit seul ou à la tête d’une équipe, et que tu sens le burn-out pointer le bout de son nez, la seule solution est de réduire la charge de travail en disant non aux clients.

 Même si la pilule est difficile à avaler, puisque moins de clients signifie forcément moins de revenus. Mais ce n’est qu’à court terme ! Et la santé passe en premier.

 Puisque tu seras reposé et donc davantage concentré, tes prestations s’en verront améliorées. Tu pourras ainsi réévaluer tes prestations à la hausse ?

 

Parfois, le sprint final n’est pas seulement nécessaire, il est le bienvenu !

Même s’il est nécessaire d’instaurer un équilibre entre la vie pro et la vie perso, parfois aller un peu au-delà de ses limites et se dépasser est bénéfique.

 Exemple : si ta carrière professionnelle repose sur la réussite d’un projet, comme le développement informatique d’un jeu-vidéo pour un gros studio, alors n’hésite pas à donner le meilleur de toi-même lors de la phase de sprint.

Dans cette situation, peu importe la force que tu donnes au projet, tu connais exactement sa date de fin. Pour cette raison, c’est tout à ton honneur de donner le meilleur de toi, sans non plus en faire trop. 

 

Ne joue pas avec le feu, et tout ira bien

Le burn-out est un mal qui peut sérieusement affecter ta santé mentale et physique si tu ne t’en occupes pas rapidement. C’est à toi de trouver un équilibre pour travailler dur et obtenir de bons résultats sans tirer sur la corde. Reste attentif à tes émotions et ne néglige pas les premiers signes du burn-out.

 Si tu remarques que ton travail commence à dévorer le reste de ta vie et impacte négativement ton humeur ou tes relations personnelles, alors prends garde ! Réduis ta charge de travail, commence à prendre soin de toi, et tu verras peu à peu les premiers symptômes disparaître.

 

N’aies pas peur de travailler dur, tant que tu sais faire la part des choses.. Conclusion ? Code hard and play hard too !

nexten.io's logo

Candidats

Entreprises

À propos

Contact

Great place to work certification
ENFR